Artistes invités 2017

Jean-François Berthiaume

www.calleur.ca

Percussionniste, calleur, gigueur, chercheur et chorégraphe, Jean-François Berthiaume possède  un bagage riche, varié et très en demande. Après plus de vingt ans au service de la danse traditionnelle, il est reconnu comme étant l’un des calleurs les plus originaux. Il a exercé son rôle d’enseignant/chorégraphe dans plusieurs écoles, troupes de danse et stages de formation partout en province, au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Sa passion, son instinct, son énergie et son charme font de lui un authentique artisan de la tradition.

Marie-Claude Robert

marieclauderobert.com

Marie-Claude Robert a débuté par les arts de la scène puis a trouvé sa voie dans la photographie. Peu importe ce qui se retrouve devant son objectif, elle est toujours à la recherche du vrai dans ses sujets. Elle aborde chacune de ses séances avec sensibilité afin d’en faire ressortir le « beau » naturel. Sa pratique se partage entre la photographie conceptuelle et le genre lifestyle. Abitibienne d’adoption, elle a participé à plusieurs projets dont l'exposition «Val-d'Or d'hier à aujourd'hui», « Regard sur la diversité » et « Portraits & Prose ».

Catherine Rondeau

www.catherinerondeau.com

Catherine Rondeau est une photographe active sur la scène culturelle québécoise. Après une carrière dans le domaine de la réalisation de reportages photos et télés documentaires, sa pratique artistique explore un tout autre univers : l’imaginaire. Elle a développé une expertise dans la manipulation de l’image numérique afin d’illustrer les rouages de l’inconscient. Privilégiant la lumière naturelle et la spontanéité lors de la prise de vue, l’artiste joue ensuite avec les lieux et les éléments afin de créer des tableaux oniriques où les frontières du vrai et du faux se brouillent. La narrativité inhérente de ses œuvres découle de ce fin enlacement de la fiction au réel. Chaque image devient le théâtre d’un univers parallèle qui évoque, à la manière d’un rêve, une émotion ou un mécanisme psychique.
Inscrites dans le sillage des études sur le conte, les images de sa série De l’autre côté du miroir (2011-2014) explorent ce qui se passe, dans la tête d’un enfant, lorsqu’il part, comme Alice, en cavale au pays des merveilles. En continuité logique, sa série Traversée boréale (2015) s’inspire de l’adolescence féminine. Sur fond de paysages hivernaux, les tableaux racontent, de manière allégorique, les contradictions qui fermentent, à l’abri des regards, dans l’esprit des jeunes filles.

Bourask

Avec plus de 425 représentations depuis sa fondation, Bourask ne cesse d’être sollicitée à titre de compagnie phare dans le domaine de la danse percussive et du gumboot au Canada.

La compagnie se consacre à la création de spectacles de danses percussives pour jeune et grand public depuis 2005. La directrice artistique, Sylvie Mercier, s’est d’abord démarquée par son désir de fusionner les mouvements traditionnels de la danse gumboot (Afrique du sud) avec la gigue québécoise et la danse contemporaine, plus près de ses racines. Dans les 6 dernières années, plusieurs autres traditions vocales, percussives et dansées provenant du Québec et des quatre coins du monde (percussion corporelle, house, danses des premières nations, haka, capoeira) se sont greffées à son répertoire.

 

Les sœurs Schmutt

www.soeurschmutt.com/les-schmutt/

La compagnie des sœurs Schmutt a pour mandat de créer, produire et diffuser des créations chorégraphiques contemporaines en proposant des modes de représentations diversifiés, de faire circuler ses œuvres et d’encourager, voire de faciliter les rencontres et les collaborations artistiques internationales.

Séverine et Élodie Lombardo sont deux jumelles chorégraphes et interprètes d’origine française, installées au Québec depuis 1999. Après leur formation en danse à l’université du Québec à Montréal (UQAM), elles décident de prolonger leur alliance naturelle pour créer en 2004, Les Sœurs Schmutt, compagnie de danse contemporaine. Considérant la danse avant tout comme un véhicule d’émotion, leurs préoccupations s’articulent autour de l’humain, pris dans un système inter relationnel. Ce type d’approche confère à leurs œuvres un caractère sensible et accessible.

Racine carrée

Racine carrée est le fruit de la rencontre de musiciens de toutes sphères se réunissant autour de la musique traditionnelle et développant bien tôt une passion pour la danse traditionnelle québécoise. Se réunir, s’amuser, rire et faire danser, voilà ce qui motive cette troupe de dix musiciens qui se fait gardienne d’une tradition presque disparue de notre région. Après seulement deux ans d’existence, Racine Carrée est la somme de valses, de reels, de gigues et chansons à répondre et le produit de veillées qui ne veulent pas finir!

Isabelle Fournier

Isabelle Fournier enseigne la danse country depuis 5 ans, elle rencontre plus de 200 élèves par semaine. En plus d’enseigner, elle prépare des groupes pour différentes démonstrations en région et en province. Elle adore la danse country et elle sait bien transmettre sa passion.